Actualités

La psychanalyse corporelle ou la mémoire dans la peau

11 07 2018

 

Réunir le corps et l’esprit pour dévoiler avec précision nos souvenirs et ce qui fonde notre personnalité ? C’est le principe de ce que l’on appelle la psychanalyse corporelle. Rencontre avec Bernard Montaud, fondateur de la méthode.

pastedGraphic.png

La psychanalyse ne cesse de se réinventer : après trente-huit années de recherches et d’expérimentations sur les lapsus corporels et plus de 50 000 séances, Bernard Montaud – écrivain et fondateur de la méthode – publie “Laisse parler ton corps … les fondements de la psychanalyse corporelle”*. Au travers des 236 pages, il explique en quoi consiste cette approche et ce qu’elle change pour les patients en quête d’une meilleure connaissance d’eux-mêmes.

Qu’est-ce que la psychanalyse corporelle ?

Bernard Montaud : “C’est un courant de la psychanalyse, fondé en 1980, qui s’appuie sur les lapsus corporels pour permettre l’émergence d’un revécu du passé. La méthode passe donc par le corps et non pas le verbal, car le corps possède une mémoire fabuleuse de tout ce qui lui est arrivé. Un peu comme un tube de l’été, qui nous replonge dans nos souvenirs lorsqu’on entend les premières notes. La psychanalyse corporelle, comme les autres psychanalyses, n’est pas une thérapie, mais seulement un outil de connaissance de l’histoire de chacun. »

 Comment fonctionne ce type de psychanalyse ?

Bernard Montaud : “On utilise le réveil de petits sursauts conscients et involontaires – les lapsus corporels, (micro-gestes, tics, …). Le travail du psychanalyste est d’essayer de les stimuler, pour que le patient revisite toute son histoire. Au cours de cette traversée des couches de mémoires (ou niveaux de sincérité), le lapsus va se déplier et se préciser permettant à la personne de découvrir un événement du passé qui lui est arrivé.

La personne va ainsi pouvoir revivre une scène traumatique, mais aussi connaître un état de pardon envers ses propres bourreaux. D’ailleurs, le huitième niveau que nous appelons: « le niveau ni bourreau ni victime » plonge l’être dans un état de résilience temporaire avec son histoire. Et il faudra tout un travail sur le présent pour que cette miséricorde s’installe dans la vie courante de la personne.”

A qui s’adresse cette méthode ?

Bernard Montaud : “Comme les autres psychanalyses, notre psychanalyse corporelle s’adresse à toute personne qui a envie de “comprendre” son histoire, de revivre son passé. Mais comme notre technique n’est pas une thérapie, nous sommes très vigilants à ne pas accepter les personnes en difficultés psychiques. C’est pourquoi en début de cure, il existe un entretien préalable qui permet de savoir quelles sont les motivations de la personne. Autrement, tout le monde peut décider de commencer une psychanalyse corporelle ! »

Combien de temps dure une psychanalyse corporelle ? 

Bernard Montaud : “Cela dépend évidemment de chaque personne, mais aussi du nombre de sessions effectuées sur un an. Après 38 ans de recherches et d’amélioration, on constate qu’aujourd’hui une personne, qui fait  4 sessions de 5 jours par an, met en général cinq ans pour revivre ses quatre traumatismes de l’enfance. De même, des personnes qui font 6 sessions par an, retrouvent leur passé en seulement trois ans. Ce qui est très loin des délais des psychanalyses classiques !

Nos sessions sont de cinq jours avec deux séances par jour, en petit groupe de cinq à huit personnes. Mais chaque séance contient un épisode physique puis un épisode oral relatant la séance physique, et enfin un épisode écrit, pour produire ainsi une meilleure conscientisation. »

Par Emmanuelle Ringot
Publié le

Partager

Articles pouvant vous intéresser

Voir tous les articles

Reflets N°26 – A la reconquête de sa féminité

16 02 2018

  Les débats actuels sur le couple et la famille témoignent d’une confusion des idées à propos de la différence des sexes… Qu’est ce que c’est vraiment être un homme,…

Soleil Levant N° 260 – Mai 2018

27 06 2018

Interview de Jean-Luc Kopp président de l’institut français de psychanalyse corporelle.       Bernard Montaud « Laisse parler ton corps… les fondements de la psychanalyse corporelle »    …

La lettre n°17 : En quête de l’enfant intérieur

26 06 2016

Sigmund Freud (1856-1939) a mis en lumière l’existence d’un psychisme inconscient, organisé et dynamique, créateur de symptômes pathologiques, et déterminant à notre insu notre vie psychique consciente. Cet inconscient qui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *