Quelles sont les origines de la psychanalyse corporelle ?

 

La psychanalyse corporelle est le résultat d’un long processus d’investigation et de recherche expérimentale qui trouve ses origines en 1982 dans un cabinet de kinésithérapie et d’ostéopathie, celui de Bernard Montaud, son fondateur. (Insérer lien vers blog les amis de Bernard Montaud)

 

Alors qu’il pratiquait sur une de ses patientes une technique douce d’ostéopathie crânienne, il a eu la surprise de voir celle-ci prise de sursauts dans tout le corps, sursauts rapidement accompagnés d’émotions qui manifestement lui échappaient.

Sans le savoir, il venait de rencontrer le premier niveau de lapsus corporel d’une séance de psychanalyse corporelle : le niveau des spasmes sans sens.

 

Entouré d’une équipe de professionnels du corps et du psychisme, il s’est dès lors passionné pour essayer de réveiller, stimuler, encourager ces lapsus du corps. Ce qui l’a conduit à découvrir et progressivement codifier cette mémoire du corps capable de faire replonger tout être dans des moments extrêmement précis du passé.

La psychanalyse corporelle, telle qu’elle est codifiée aujourd’hui, découle d’un corpus de plus de 100.000 séances qui concernent près de 1.000 personnes.

 

La psychanalyse corporelle est ainsi née d’un processus qui part d’une connaissance du corps, pour déboucher in fine sur une connaissance du fonctionnement psychique.

 

Qu’est-ce que la psychanalyse corporelle ?

 

• La psychanalyse corporelle sollicite la mémoire du corps par le biais de lapsus corporels.

 • La psychanalyse corporelle permet de revivre au travers de 7 couches de mémoire corporelle les événements qui ont construit notre personnalité. (Ici lien vers page fondements)

• La psychanalyse corporelle a identifié 4 événements clés dans la construction de notre personnalité. Ils sont appelés traumatismes constructeurs car ils sont à l’origine d’un scénario comportemental que nous répétons encore en tant qu’adulte. (Lien sur page Art’as spécifique traumatisme).

Ces événements sont : le traumatisme fondateur de la naissance et les traumatismes  secondaires de la petite enfance, de l’enfance et de l’adolescence.

 

À quoi sert la psychanalyse corporelle ?

 

• À accéder à l’origine des événements qui ont construit notre personnalité et à la logique de nos comportements.

• À nous réconcilier avec notre histoire, nos parents et notre famille.

• À mieux vivre dans le quotidien.

 

À qui s’adresse la psychanalyse corporelle ?

 

Elle s’adresse à des adultes en bonne santé physique et psychique.

Elle n’est pas une psychothérapie.